GCSRW
Other Manual Translations: English Português

Talking Points: Présentations d’excuses de la part de la Conférence générale aux victimes/survivants d’inconduite sexuelle au sein de l’ÉMU – Pétition N° ____

Jacques 5:16— Avouez-vous donc vos fautes les uns aux autres et priez les uns pour les autres afin d’être guéris. La prière du juste agit avec une grande force. 

  1. Dans le Livre des Résolutions de 2016, on trouve la partie « Invitation à la Table du Seigneur : Pratique ». Lors de la célébration de la Saint-Cène, il est important de toujours commencer par des mots d’Invitation, y compris la Confession et le Pardon. Si ces mots sont omis, les personnes présentes pourraient ne pas comprendre l’ouverture de la Table du Seigneur ni l’attente de repentance, de pardon, de guérison et d’entrée dans une nouvelle vie en Christ (p. 742).
  2. La présentation d’excuses est le premier pas vers la justice – la réparation d’un tort. Des excuses publiques marquent la première étape vers un cheminement de réconciliation et de restitution.
  3. De nombreuses personnes ayant survécu à une inconduite sexuelle n’ont pas reçu d’excuses de la part de personnes en position d’autorité au sein de l’ÉMU, ni reçu d’excuses institutionnelles au nom de la dénomination.
  4. La reconnaissance du préjudice subi par les survivants d'inconduite sexuelle est un premier pas crucial vers la guérison, surtout pour les personnes ne pouvant déposer une plainte pour des raisons de prescription.
  5. La présentation d’excuses constitue une reconnaissance du préjudice subi par les survivants considérant qu’il y a eu rupture de la confiance sacrée.
  6. L’un des objectifs de cette pétition est de faire acte d’humilité convaincue.
  7. La pétition cite le péché d’inconduite sexuelle, et indique que l’ÉMU accepte la responsabilité de tout tort subi par les survivants infligé par des dirigeants membres du clergé et laïcs.
  8. Ces excuses ne visent pas admettre d’obligations de la part de l’ÉMU. Aux États-Unis, environ 35 États ainsi que le District de Columbia ont des lois, dont le champ d’applicabilité est vaste, sur la présentation d’excuses.